• Miam!!! Des recettes

  • En cette période de confinement, certains produits manquent à l’appel dans les rayons comme la levure de boulanger. Aujourd’hui, nous vous apprenons à fabriquer votre levain naturel.

    Lorsque le milieu ambiant est favorable, le mélange farine-eau fermente spontanément et se transforme en « pâte levée », il s’agit du « levain naturel ». Constitué d’une quantité de micro-organismes, le levain sert ensemencer la pâte à pain.

     

    La préparation du levain « chef »

    Jour 1 : Dans un ramequin ou un bol en grès, avec une spatule de bois, mélanger 2 cuillères à soupe bien remplie de farine biologique complète (T 110) ou intégrale (T.150) avec son équivalent en eau de source. Couvrir d’un linge pour protéger la préparation d’un dessèchement. Placer le contenant dans un endroit sans courant d’air, à une température ambiante entre 20 et 26°C.

    Jour 2, Jour 3 et Jour 4 : Rafraichir chaque jour votre levain avec 2 cuillères à soupe d’eau puis 2 cuillères à soupe à farine.

    Au troisième jour, Nous observons que le levain a légèrement gonflé dans le bocal, la surface est légèrement bombée et aussi à sentir une odeur un peu aigrelette ce qui est le signe que la fermentation a commencé.

    Le levain est vivant, est réagi aux émotions de la maison : aux joies et aux disputes, et même aux bonnes ou mauvaises pensées et intentions.

    Un levain naturel fait maison!

     

    La fabrication du pain.

    Nous sommes au Jour 5, notre levain est prêt et nous réalisons notre premier pain. Pour celai, il faut pour 1 pain de 1Kg :

    • Eau : 346ml
    • Farine : 654 g. Vous pouvez choisir de la T.55, T 65 ou T 80 selon votre gout.
    • Levin : 208g
    • Sel marin : 9g

    Prenez votre levain « chef ». A l’aide de la maryse, le transférer en totalité, avec délicatesse dans le pétrin et pesez-le. Avec la spatule de bois, lui ajouter eau et farine en proportion égale de manière à obtenir 208g de levain pour votre pain. Prévoir à peu près 250g à 300 g de levain en tout. Dès que votre mélange est obtenu prélever le futur levain chef et réservez le reste (les 208g dans le pétrin).

    Laissez reposez 2h.

    Diluer ensuite les 346 ml d’eau avec les 9 g de gros sel marin et versez-le sur le levain.

    Puis incorporez les 654g de farine et Mélangez, pétrissez…et laissez reposer

    Enfournez pour 40-45 min au four à 250°C.

    Nous vous conseillons la lecture du livre de Henri Garnier : « Apprendre à faire son pain au levain naturel ». C’est une mine d’or sur ce sujet remplis de conseils et d’astuces.

     

    Un levain naturel fait maison!


  • En ce début de semaine, le soleil est au rendez-vous accompagné d’une douce chaleur printanière. C’est la période de fleurissement des sureaux, et il serait dommage de passer à côté de toutes ces saveurs que ces fleurs nous offrent en cuisine. Nous allons donc profiter de le récolter afin de réaliser cette recette de limonade désaltérante.

     

    Une limonade rafraichissante aux fleurs de sureau

     

    Le sureau noir est un petit arbre indigène fréquent dans les bois, au long des haies, près des cours d’eau jusqu’à 1500m d’altitude. Il est présent sur toute la France. Occupant une place centrale dans les usages traditionnels, les fleurs du sureau noir étaient utilisées contre les états grippaux et infectieux mais aussi renforçaient les défenses immunitaires.

     

    Une limonade rafraichissante aux fleurs de sureau

     

    Ingrédients pour 5 litres environ

    • 2 litres d'eau
    • 4 belles ombelles de fleurs de sureau
    • 15 ml de vinaigre d’alcool
    • 200 g de sucre roux
    • 1 citron bio

     

    Préparation

    Faire fondre le sucre dans de l’eau tiédit. Laisser refroidir avant d’ajouter les fleurs, le citron coupé en rondelles et le vinaigre.

    Laisser macérer 48 heures dans un bocal fermant hermétiquement dans une pièce à température ambiante. Vous pouvez si vous le souhaitez le placer au soleil.

    Au bout de ce temps, filtrer avec une étamine et verser dans des bouteilles à limonade.

    Déposer dans une cave ou une grange fraîche durant 10 à 15 jours avant de consommer.

    Servir frais.

    Cette même recette peut s’adapter à de nombreuses autres plantes, telles que les fleurs de tilleul, de capucine ou de frêne, avec lesquelles est réalisée une boisson sur le même principe : la frênette.

    NB : Un risque de confusion est possible avec le sureau yèble, plante herbacée toxique, qui pousse généralement en bord des chemins. Il ne s’agit pas d’un arbuste mais d’une herbacée. Ses grappes de fruits, tout comme ses fleurs sont toujours dressés vers le ciel alors que celles du sureau noir sont pendants vers la terre. 

     

    Une limonade rafraichissante aux fleurs de sureau


  • En cette période de confinement, voici une petite recette très facile afin de remplacer le fromage dans vos plats. De plus, elle est sans gluten.

     

    Vous avez besoin :

    • 50 gr de noix de cajou non grillées ou d’amandes en poudre
    • 4 à 5 amandes émondées
    • 3 cuillères à soupe de Gomasio. Le gomasio est un condiment japonais qui vient de «goma» pour «sésame», et de «shio» pour «sel». Vous pouvez l’acheter en magasin bio ou le fabriquer vous-même.

     

    Etape 1: Réaliser son gomasio :

    Dans une poêle chaude, à sec, faire griller 180 g de graines de sésame blond ou noir.

    Retirer du feu lorsque le mélange devient doré.

    Laisser refroidir puis mélanger avec 20 g de sel à l’aide d’un robot ou d’un mortier (attention à ne pas trop mixer). Laisser refroidir et mettre en pot. Vous pouvez utiliser le gomasio en remplacement du sel.

    En cuisine ayurvédique, la graine de sésame symbolise l’immortalité. Ce condiment est une véritable star de la cuisine macrobiotique, ce mode d'alimentation tiré de la philosophie chinoise du yin et du yang qui vise à maintenir un juste équilibre entre manques et excès. En effet, le sésame est reconnu pour ses qualités nutritionnelles : richesse en calcium, phosphore et magnésium afin de stimuler le métabolisme. En l'intégrant à nos plats, on peut donc facilement éviter la fatigue, les crampes ou encore les ballonnements.

     

    Etape 2 : Fabriquez votre parmesan

    Mettez tous les ingrédients au mixeur et mixer jusqu’à consistance d’un parmesan.

    Conserver dans un bocal en verre.

    A consommer sur les pâtes, le risotto sur les salades…

     


  • Mélissa signifiant « abeille » en grec, ce n’est pas étonnant que la mélisse soit dénommée « piment des abeilles ». Depuis Virgile, les apiculteurs en frottent les parois des ruches afin que les essaims volants s’y posent et s’y maintiennent.

    La mélisse est délicieuse dans les salades de fruits, et les desserts, dans un flan par exemple. L’Agar-Agar est un extrait d’algues gélifiant, sans odeur ni saveur que nous trouvons en magasin bio. Vous pouvez remplacer la mélisse par du Romarin ou de la Verveine.

    Faites chauffer 1 litre de lait végétal avec deux ou trois poignets de plantes fraiches.

    Pour fabriquer notre lait végétal, nous avons achetés l’an dernier, un appareil du nom de « Chufamix » (Voir lien).  A partir de fruits secs ou de flocons de céréales, vous fabriquer en 2 minutes 1L de lait végétal. Une solution économique, zéro déchet et le lait est délicieux.

    Un fois le lait chaud, ajoutez 5 gr d’Agar Agar puis mélangez.

    Passez à travers un tamis afin d’enlever la Mélisse. Ajoutez du miel à votre goût.

    Versez dans un moule a soufflé profond en verre et laisser refroidir un peu. Vous pouvez décorer le dessus avec des fleurs. Mettez au froid jusqu’à ce que le flan soit pris.

    Bon appétit.

     

    Flan d’agar- agar à la Mélisse


  • Aujourd’hui nous vous proposons une recette Zéro déchet et anti-gaspillage que nous utilisons depuis plus de deux ans. Lorsque vous cuisinez, ne jetez plus vos épluchures, mais valorisez-les en réalisant votre propre bouillon de légumes. Un régal.

     

    Ingrédients 

    • 500 gr de légumes, de pelures et de fanes : 100gr de pelures de carottes + 100 g de carottes non épluchées, 150 g de vert de poireau, 75 g de branches de céleri avec leurs feuilles, 75 g de pelures de champignons…
    • 75 gr de sel fin
    • 3 ou 4 gousses d’ail
    • 1 c à s d’herbes de Provence
    • 1 c à c de curcuma en poudre
    • 1 c à c de paprika en poudre
    • 1 c à c de poivre noir en poudre

     

    Réaliser son bouillon de légumes à partir d‘épluchures

     

    Coupez les légumes et leurs fanes/épluchures en petits morceaux. Peler et émincer les gousses d’ail.

    Mettez le tout dans un robot muni de sa lame en S et mixer. Ajouter le sel et les épices et mixer à nouveau.

    Préchauffer le four à 100°C. Verser la préparation sur une plaque recouverte de papier cuisson et l’étaler sur 0,5cm d’épaisseur.

    Réaliser son bouillon de légumes à partir d‘épluchures

     

    Enfourner 3 heures environ, en retournant la préparation à mi-cuisson. Le mélange doit être complétement sec.

    Versez dans un bocal hermétique. Vous pouvez aussi si vous le souhaitez l’été, faire sécher votre préparation dans un four solaire (Voir lien).