• Au Jardin

  • Le mois de juin se termine et voilà quelques instants nature dans nos jardins. 

    Instants nature de Juin au Jardin

    Instants nature de Juin au Jardin

    Instants nature au Jardin

    Voici un poème d Émile Verhaeren: C’était en juin, dans le jardin

    « C’était en juin, dans le jardin,

    C’était notre heure et notre jour ;

    Et nos yeux regardaient, avec un tel amour,

    Les choses,

    Qu’il nous semblait que doucement s’ouvraient

    Et nous voyaient et nous aimaient

    Les roses.

    Instants nature de Juin au Jardin

     

    Instants nature au Jardin

    Le ciel était plus pur qu’il ne le fut jamais :

    Les insectes et les oiseaux

    Volaient dans l’or et dans la joie

    D’un air frêle comme la soie ;

    Et nos baisers étalent si beaux

    Qu’ils exaltaient et la lumière et les oiseaux.

    Instants nature de Juin au Jardin

    Instants nature au Jardin

    On eût dit un bonheur qui tout à coup s’azure

    Et veut le ciel entier pour resplendir ;

    Toute la vie entrait, par de douces brisures,

    Dans notre être, pour le grandir.

    Instants nature au Jardin

     

    Instants nature au Jardin

    Et ce n’étaient que cris invocatoires,

    Et fous élans et prières et vœux,

    Et le besoin, soudain, de recréer des dieux,

    Afin de croire. »

    Instants nature de Juin au Jardin

    Envie de découvrir les jardins des Arômes du Tanargue. Nous vous proposons des séances de Qi gong en pleine air, chaque lundi de cet été, à partir du 29 juin, de 10h à 11h. Renseignements et Inscriptions Ici. 

    Instants nature au Jardin


  • Aujourd’hui, nous vous proposons une promenade dans un de nos jardins. Hâte de vous retrouver dans notre petit domaine.

     

    Les fleurs de ce mois de Mai

    Petite balade dans le jardin

    Une rose "Pierre de Ronsard"

    Petite balade dans le jardin

    Bouddha et la pivoine

    Petite balade dans le jardin

    Petite balade dans le jardin

    Petite balade dans le jardin

    Magnifique Iris

    Petite balade dans le jardin

     Roses "Neige d'avril"

    Petite balade dans le jardin

    Petite balade dans le jardin

      

    Le jardin des simples

    Petite balade dans le jardin 

    Petite balade dans le jardin

     

    Les nichoirs

    Petite balade dans le jardin

    Naturel

    Petite balade dans le jardin

    Récup

    Petite balade dans le jardin

    L'hôtel à insectes

     

    Le verger

    Petite balade dans le jardin

     

    Le coin repos des jardiniers

    Petite balade dans le jardin

    Petite balade dans le jardin


  • En ce début mai, c’est la bonne lune afin de réaliser son purin d’ortie. Du coup, nous avons réalisé le nôtre.

    La recette du purin d'ortie est très simple et elle est indispensable à tout bon jardinier à tendance écolo ! C’est à la fois un engrais naturel (riche en azote (N), il favorise donc la croissance des végétaux tout en les rendant plus résistants aux maladies) et un insecticide naturel contre les insectes et autres bestioles indésirables au jardin ! Il permet aussi d'accélérer la décomposition du compost.

    Première étape : Trouver des orties dans son jardin. Notre choix s’est porté sur un joli bouquet à l’entrée du parc de nos ânes qui commençaient à nous chatouiller nos mollets à chacun de nos passages.

    Ensuite les récolter avec un gant, car l’ortie ça pique…. Compter 1 kg de plantes pour 10l d’eau.

    Afin d’accélérer la fermentation, nous les broyons grossièrement avant de les placer dans un tonneau. Nous avons récolté 1 Kg d’ortie.

    Ensuite, il ne reste plus qu’à rajouter 10l d’eau, de préférence de l’eau de pluie, mais l’eau du robinet peut aussi faire l’affaire.

    Couvrir le tonneau avec un couvercle et laisser macérer au moins 15 jours. Chaque jour, nous allons le remuer avec un morceau de bois afin de contrôler la fermentation. Le purin est prêt quand il n’y a plus de bulles qui remontent à la surface. 

    Pour le conserver, nous le filtrons finement et le plaçons dans des bouteilles fermées de façon totalement hermétiques.

    Nous utilisons ensuite le mélange en dilution de 1 litre pour 10 litres d'eau.

    Attention toutefois de ne pas abusez de ce purin car l’excès d’azote attire les pucerons en masse. Le purin d’ortie est très utile pour les tomates par exemple mais beaucoup moins utile pour les pois, fèves, haricots, car elles captent l’azote atmosphérique.


  • Depuis plusieurs années, nous associons des plantes avec nos légumes afin de lutter naturellement contre les insectes indésirables et autres petits tracas du potager.

    Très utiles au jardin car, les aromatiques attirent les polinisateurs comme les bourdons, abeilles, papillons et autres insectes qui polliniseront vos plantes et donneront de nombreux légumes. Privilégiez les plantes mellifères très souvent de couleur jaune, bleu et violet.

    Les aromatiques, comme leur nom l’indiquent, ont de fortes odeurs qui vont perturber les sens olfactifs. Placés au milieu du potager, ils déroutent les insectes de la merveilleuse piste d’atterrissage qu’offre une rangée de poireau,  salades…  font fuir nématodes, piérides et autres insectes indésirables par leur forte odeur.

    Voici quelques exemples que nous associons au potager :

    L’aneth favorise la croissance des cornichons, carottes, oignons et salade, éloigne les pucerons des fèves, éloigne les chenilles des choux.

    Le basilic est à placer à côté des cucurbitacées (concombre, courge, courgette, cornichon, melon, pastèque, potiron…). Il se plaît bien aussi avec les tomates (renforce le gout), choux et asperges. Il éloigne les mouches et moustiques.

    Des aromates et fleurs en aident à nos légumes

    La bourrache attire les abeilles et les polinisateurs, se reproduit facilement une fois installer et éloigne les vers des tomates.

    Pour éloigner les fourmis et les pucerons, vous pouvez utiliser la lavande en purin. Elle éloigne également les papillons et mites nocturnes.

    Le doryphore est un insecte de l'ordre des coléoptères, au même titre que son cousin le scarabée. Mais contrairement à cette charmante petite bête, le doryphore raffole des jeunes plants de pommes de terre et autres solanacées comme les aubergines et les tomates. Pour éviter que des colonies ne viennent donc dévorer les jeunes plants de pomme de terre, il existe une solution écologique des plus faciles. Lors de la plantation de ses rangs, il suffit d'alterner un rang de pommes de terre avec un rang de lin annuel à fleurs bleues.

    Des aromates et fleurs en aident à nos légumes

    L'œillet d'Inde est une plante utile au potager. Son odeur éloigne les insectes ravageurs comme les pucerons, les altises, les aleurodes, la mouche de la carotte.

    Des aromates et fleurs en aident à nos légumes

    Le persil est un peu plus difficile à marier. Il se plait bien parmi les artichauts, oignon, tomate et asperge. Mais ne le placer pas trop près des pois, céleris, laitue et poireau. L’odeur du persil fait monter rapidement votre salade en graine.

    Le thym est une bonne plante compagne des choux (pour faire fuir la piéride), fraises et rosiers.

    Les soucis repoussent les bactéries nuisibles, mouches blanches, vers du chou et parasite de l’haricot.

    La tanaisie tient éloigné certains insectes comme les fourmis, les doryphores ou les vers gris. Très utile afin d’éloigner les puces des animaux. Cueillez un petit bouquet, et placer le sous le coussin du chien.

    Quand nous mélangeons les aromates, fleurs et légumes, cela évite de laisser un boulevard aux insectes. En plus d’être utiles, les aromatiques sont délicieuses pour relever les plats à la cuisine. Jardinez bien !

     


  • En ce début mai, les travaux au potager ne manquent pas. Nous avons depuis plusieurs années, dans un coin du jardin, un stock de tuiles creuses de type canal que nous ne nous servons pas. C’est chose faite. Nous essayons cette année la culture de carotte en tuile.

    Cette technique ancestrale de culture hors sol permet de cultiver des carottes, et autres légumes racines comme des betteraves, panais, navets, mais aussi des aromates comme le persil, la coriandre ….

    Première étape, choisir des tuiles creuses à recycler. Réalisez une tranchée et planter les tuiles verticalement face à face.

    Recyclage de nos tuiles pour la culture des carottes.

    Ensuite attachez les 2 tuiles ensembles à l’aide d’une ficelle.

    Recyclage de nos tuiles pour la culture des carottes.

    Afin de faciliter l’arrosage, nous les avons groupés les unes contre les autres. Vous pouvez si vous le souhaitez les placer en quinconce.

    Ensuite nous avons rempli les tuiles a moitie de terre du potager.

     

    Recyclage de nos tuiles pour la culture des carottes.

    Puis, nous avons réalisé un mélange 1/3 terre du potager, 1/3 terreau et 1/3 sable pour finir de les remplir. La carotte se plait bien dans la terre sableuse.

    Recyclage de nos tuiles pour la culture des carottes.

    Conserver 5 cm en haut des tuiles pour l’arrosage. Il ne reste plus qu’a semer 5 à 6 graines de carottes par duo de tuiles.

    Recyclage de nos tuiles pour la culture des carottes.

    Pourquoi cette idée ?

    Nous avons découvert cette technique en visionnant une vidéo du jardinier Stéphane Marie, qui nous fait visiter son jardin. Voici le lien.

    Rendez-vous dans quelques semaines pour le résultat de cette expérience.


  • En ce 1er mai, le jardinier se repose et s’intéresse aux proverbes et dictons de nos anciens…. En voici quelqu’un…

     

    Les pluies d'avril donnent le grain, celles de mai du fourrage.

    Pluie du premier mai présage année fertile.

    Voici le printemps de merveille, Voici le joli mois de mai.

    Le mois de mai, de l'année décide la destinée.

    De mai, chaudes et douces pluies font belles fleurs et riches épis.

    Du mois de mai la chaleur de tout l'an fait la valeur.

    Rosée de mai, automne gai.

    Rosée et fraîcheur en mai, Donnent vin à la vigne et foin au pré.

    Plus mai est chaud, plus l'an vaut.

    Si mai est frais, guère ne vaudra le blé. 

    En avril ne quittes pas un fil, en mai fais ce qu’il te plaît...

    Quand l’aubépine rentre en fleur, crains quelque fraîcheur.

    Proverbes et dictons du mois de mai

     

    2 mai : C'est à la Saint-Antonin que vend son vin le malin.

    7 mai : S'il pleut à la Sainte-Gisèle, prends garde s'il gèle !

    11-12-13 mai : Saint Mamert, Saint-Pancrace et Saint-Servais sont les Saints de glace et leur passage laissent souvent traces.

    14 mai : Saint-Mathias casse la glace, s'il n'en trouve pas il faut qu'il en fasse.

    15 mai : A la Sainte-Denise, le froid n'en fait plus qu'à sa guise.

    16 mai : A la Saint-Honoré, s'il fait gelée, le vin diminue de moitié.

    17 mai : S'il tonne au jour de la Saint-Pascal, sans grêle, ce n'est pas mal.

    19 mai : A la Saint-Yves, le beau temps ôte au laboureur ses dents.

    20 mai : S'il gèle à la Saint-Bernardin, tu peux dire adieu à ton vin.

    22 mai : Beau temps de Saint-Emile, donne des fruits à la folie.

    23 mai : Qui sème les haricots à la Saint-Didier, en cueillera par poignées.

    27 mai : A Saint-Hildevert, Est mort tout arbre qui n'est point vert.

    28 mai : Soleil de Saint-Germain, nous promet du bon vin.

    29 mai : Le jour de Saint-Maximin, S'embaume de jasmin.

    31 mai : S'il pleut à la Sainte-Pétronille, les raisins deviennent grappillés ou tombent en guenilles.


  • Cette semaine, la famille s’agrandit au poulailler. 5 nouvelles pensionnaires ont pris place dans leur nouvelle maison afin de nous fournir d’excellents œufs frais tous les jours.

    Avoir des poules dans son jardin possède plusieurs avantages : Nos poules fournissent régulièrement des œufs frais, naturels et gratuits (entre 150 à 300 œufs par an et par poule). Nous avons choisi deux races : La Sussex et la Marans.

    La Sussex qui est une des plus connues des volailles. Race originaire de Grande Bretagne, elle porte un plumage blanc. La poule pond très bien en hiver, de très gros œufs pesant en moyenne 70g. 

    De nouvelles copines pour nos poules

    Coucou, je suis une Sussex 

    La Marans est populaire grâce à la couleur extra roux de ses œufs. Elle est surnommée « la poule aux œufs d’or ». D’ailleurs son œuf possède quelques particularités : L’épaisseur de la coquille permet de le garder frais plus longtemps et sa grosseur. Ses œufs, plus riche en protéine de la moyenne, peuvent peser plus de 75gr.

    De nouvelles copines pour nos poules

    Une Marans prete à sortir du poulailler

    Autres avantages, les poules sont « écolo » : Omnivores, elles mangent les épluchures de légumes les pâtes, les salades, les bonnes herbes… jusqu’à 150 Kg de déchets organiques par an. Elles dévorent aussi les déchets du potager (fanes de carottes, cosses de pois…). En échange, elles fournissent de l’engrais pour vos plantes, leurs fientes sont très riches.

    De nouvelles copines pour nos poules

    Un peu timide au départ

    Nos poules nous aident aussi au potager. Elle se régalent de limaces, escargots et autres insectes nuisibles. Elles aident à désherber le jardin.

    Attention toutefois à Chipeur, le renard. C’est le plus grand prédateur des poules : ses attaques peuvent avoir lieu de nuit comme de jour.

    Nous sommes à la recherche de prénoms pour nos 5 nouvelles poules. N’hésitez pas avec vos enfants à nous donner des idées…En fin de semaine, nous dévoilerons les résultats et la photo de chaque élue avec le prénom. Bonne soirée à tous.

    De nouvelles copines pour nos poules

    Je sors ou je sors pas!

    De nouvelles copines pour nos poules

    Observation de notre nouveau territoire. 

    De nouvelles copines pour nos poules

    Chouette, des oeufs frais.

     


  • En jardinage écologique, l’utilisation des produits chimiques pour combattre les « indésirables » et les soi-disant ravageurs est à bannir compte tenu de leur action néfaste sur d’autres espèces. Il existe des méthodes dites douces qui ont, depuis longtemps, fait leurs preuves et qui peuvent être mises en place très facilement.

     

    Les purins ou macérations

    Réaliser un purin de plantes consiste à laisser macérer des plantes dans de l’eau durant plusieurs jours. Le produit obtenu s’utilise, après filtration et dilution, en pulvérisation ou en arrosage.

    Par exemple : l’ortie, contre les pucerons et les acariens. L’absinthe, contre les fourmis, chenille et pucerons. De façon générale, pour 10l d’eau ajouter 1 Kg de plantes fraiches et suivant l’utilisation laisser fermenter une à quatre semaines en remuant de temps en temps. Ensuite filtrer et utiliser dilué à 10 ou 20 volumes d’eau suivant les cas.

    Les décoctions

    Réaliser une décoction de plantes consiste à faire bouillir une plante dans de l’eau pour en extraire les principes solubles.

    Par exemple : La décoction de prêles contre le mildiou, la rouille, la maladie des taches noires sur le rosier, la moniliose, la cloque du pécher.

    L’infusion

    Réaliser une infusion de plantes consiste à les faire tremper dans de l’eau chaude.

    Par exemple, l’infusion de rhubarbe contre les pucerons et les vers de poireau ou une infusion de tanaisie contre les pucerons et les acariens.

     

    Les traitements et engrais naturels pour le potager

    La Tanaisie peut être utilisé en purin ou en infusion.

    Les Grecs et les Romains utilisaient les feuilles de tanaisie enroulées autour des viandes et des poissons afin d'éloigner les insectes et pour les conserver. A cette époque, es réfrigérateurs n'existaient pas.


  • Les tulipes sont le signe de l’arrivée du printemps. Elles nous offrent durant plusieurs jours une cascade de couleurs, Jaune, orange, rouge, rose, blanche, noire… Nous souhaitons partager avec vous quelques photos des tulipes au jardin aujourd’hui. D’ailleurs, connaissez-vous sa légende et sa signification dans le langage de fleurs

     

    Une légende datant du 17ème siècle raconte que, Tulipe, fille de Protée (dieu de la mer) ne vit qu’à sa fantaisie et fuit à l’approche de son amant Vertumne, dieu des changements de saison.

    Pour surprendre la belle tulipe, il prend toutes les formes possibles : rayon de soleil, brume, nuage, feuillage argenté, tendre rosée, feuille morte… Rien n’y fait. Il prend alors son habit de chasseur pour traquer Tulipe.

    Prise dans une haie épineuse, elle implore Diane, déesse de la chasse, de la sauver. Diane la transforme en une fine fleur élégante, distinguée mais ne voyant le jour qu’au printemps. Ainsi Vertumne tend-il ses bras vers sa bien-aimée chaque année à l’automne en ouvrant la terre et au printemps en accueillant pour quelques jours cet amour lumineux mais insaisissable.

     

    La floraison des tulipes

    La floraison des tulipes

     

    Originaire de la région de l’Himalaya puis popularisée au Moyen-Orient, la tulipe doit son nom au turc tülbent, signifiant “turban”. Comme la coiffe orientale, la fleur peut arborer une multitude de formes et de couleurs. Elle est introduite au 16e siècle aux Pays-Bas.

     

    La floraison des tulipes

    La floraison des tulipes

     

    Dans le langage des fleurs, sa signification se diffère selon sa couleur. Mais en général, la tulipe symbolise l’amour et les sentiments dérivés.

    • Rouge exprime un amour sincère et fort. Elle permet de faire une déclaration d’amour où érotisme et flamme se mélangent
    • Blanche exprime un amour extrême, sincère et idéalisé. Elle peut être offerte à l’être aimé à n’importe quelle occasion.
    • Rose est le symbole d’un amour en train de naître.
    • Jaune exprime l’inquiétude tournée vers la personne qu’on aime.
    • De couleur panachée ou mélangée, elle peut traduire deux significations. D’un côté, elle suscite l’admiration et d’un autre, elle exprime une séduction des plus folles. La personne qui l’offre veut aimer sans retenue et à la folie.
    • Noire, elle est le symbole d’un amour intense, mais qui se vit dans la souffrance.

     

    La floraison des tulipes

     

     


  • Le printemps est bien arrivé, et les jardiniers s’activent pour mettre en place le potager. De nombreux travaux sont à réaliser. Semer, Repiquer, Planter….. Pas le temps de s’ennuyer. Attention toutefois, avril reste traître avec ses coups de froid brusques.

     A la serre:

    Notre potager en ce début du mois d’avril

    Vue d'ensemble

    Notre potager en ce début du mois d’avril

    Les concombres et les courgettes bientôt prêt à être repiqués.

    Notre potager en ce début du mois d’avril

    Le coin des salades

    Notre potager en ce début du mois d’avril

    Miam des Radis.

    Notre potager en ce début du mois d’avril

    Tomates, Aubergines, Poivrons...

    Notre potager en ce début du mois d’avril

    Des soucis (Calendula) plein la serre

    Notre potager en ce début du mois d’avril

    L'espace bouture

    Notre potager en ce début du mois d’avril

    Mme La betterave et sa voisine la salade "Reines des glaces"

    Notre potager en ce début du mois d’avril

    Les haricots en godets afin de les installer en extérieur début mai

    Notre potager en ce début du mois d’avril

    La récolte du week-end

     

    A l'extérieur:

    Notre potager en ce début du mois d’avril

    Trois nouvelles planches de cultures sur la partie basse du potager.

    Notre potager en ce début du mois d’avril

    Salade et Chou-Rave

    Notre potager en ce début du mois d’avril

    Les petits pois à coté de la serre sont en pleines formes

    Notre potager en ce début du mois d’avril

    Chouette, des orties pour la soupe

     


  • En cette période où nous retrouvons à la maison, de nombreuses personnes souhaitent se remettent à jardiner. Mais à qui demander de l’aide pour labourer notre terre ! Au vers de terre bien sûr.

    Savez-vous que 80% de la masse totale des organismes vivants se trouvent dans notre sol. Ces animaux souterrains, qui fuient la lumière, jouent un rôle indispensable d’aération et d’enrichissement de la terre.

    Mais le labourage les expose aux rayons solaires et les tue. Le sol meurt petit à petit. La terre, qui n’est plus remuée finement et en profondeur par le travail des animaux, devient trop compacte et ne laisse plus passer l’eau.

    Une terre labourée laisse 150 fois moins pénétrer l’eau de pluie d’une terre non remuée ! Aujourd’hui, les inondations sont donc de plus en plus fréquentes, même en période de sécheresse, car l’eau s’écoule à la surface de la terre au lieu de s’infiltrer dedans peu à peu.

    Dans nos jardins, nous privilégions la grelinette. Elle permet d’ameublir la terre tout en préservant les écosystèmes. Fonctionnant grâce à un effet de levier, elle s’utilise sans effort et elle est accessible au plus grand nombre pour faire un jardin bio.

    La grelinette permet aux micro-organismes de continuer leur action, à savoir la modification des matières organiques en éléments nutritifs de manière à ce qu’ils soient très bien assimilés par les plantes. Le travail est bien plus facile et plus rapide que si vous le faites à la bêche. La position de travail étant plus ergonomique, le jardinage est ainsi plus simple et moins fatigant.

    Alors prêt à vous faire amis avec les vers de terre ?

    aaa

    Les vers de terre : Aide précieuse du jardinier

     

     

    Les vers de terre : Aide précieuse du jardinier

    Passage de la grelinette dans nos jardins


  • C’est parti, c’est la grande reprise du potager. Il y a plein de belles choses à réaliser en ce moment dans nos jardins. Dernière vérification afin de voir si nous ne manquons pas de graines, installation des minis serres, terreau prêt à l’utilisation…. La saison est lancée. Voici quelques photos de notre serre en ce mois de mars.  

    Cette année, nous avons décidé d'acquérir nos semences chez Del Pais. Nous avons privilégié les variétés dites primeur ou hâtive afin de récolter nos légumes racines avant l'été et la saison chaude 

    La serre se réveille en ce mois de mars

    Les graines bio

    La serre se réveille en ce mois de mars

    Semis des tomates, aubergines, poivrons.

    La serre se réveille en ce mois de mars

    Les mini serres

    La serre se réveille en ce mois de mars

    La bourrache en fleurs dans la serre.

     

    La serre se réveille en ce mois de mars

    Maya l'abeille en visite dans la serre

    La serre se réveille en ce mois de mars

    Miam des salades, avec leurs amis de la claytone de cuba appelé aussi pourpier d'hiver.

    La serre se réveille en ce mois de mars

    "Qui va au jardin n'est pas pour semer des soucis mais pour récolter du plaisir"

    La serre se réveille en ce mois de mars

    Le persil, excellent anti-inflammatoire

    La serre se réveille en ce mois de mars

    Les salades " Reines des glaces" et "Reines de Mai" attendent le repiquage

    La serre se réveille en ce mois de mars

    Les boutures d'hibiscus et d'hortensias

     

    La serre se réveille en ce mois de mars

    Vivement la récolte.

     

    La serre se réveille en ce mois de mars

     Un coquillage en repère de plantation.

  • C’est la lune idéale pour commencer ses semis de fleurs au jardin ce jeudi 12 avril 2018 à la serre. Nous avons commencé par les semis de plantes tinctoriales : Gaude, Pastel des teinturiers, sorgho,…car à l’association nous avons des envies de teintures végétales !

    Semis de plantes tinctoriales


  • Ce mercredi 31 janvier, réhabilitation de la fascine avec les branches de taille en fagots...

    Adieu écobuage et Bienvenue a la petite faune dans ce mur naturel.

    Réhabilitation de la fascine

      Réhabilitation de la fascine

     Plus d'info sur les fascines dans nos jardins en cliquant ici


  • Ce dimanche 15 janvier, épisode neigeux dans nos jardins.

    Le Jardin sous la neige

    Le Jardin sous la neige

    Le Jardin sous la neige

    Le Jardin sous la neige

    Le Jardin sous la neige Le Jardin sous la neige