• Un abri pour les perces-oreilles

    Aujourd’hui, nous avons fabriqué un abri un peu particulier. Les forficules, ou perce-oreilles, adorent les pucerons et surtout n’ont jamais percé aucune oreille. Quelle idée de les avoir affublés d’un nom pareil, eux, si utiles au jardin ! Et si vous fabriquez votre nichoir à forficules.

    - Prenez un pot de fleurs de taille moyenne, remplissez-le de paille.

    - Passez un fil de fer au bout duquel tu vas attacher un petit morceau de bois, votre abri à forficules est prêt.

    - Suspendez-le à une branche d’arbre de manière à ce qu’il touche le tronc ou installez-le directement sur le sol, au pied d’un rosier par exemple.

    Un abri pour les perce-oreilles

    Si vous voulez perfectionner votre nichoir à forficules, vous pouvez ajouter un peu de grillage pour faire tenir la paille, ou bien décorez le pot en terre cuite. N’oubliez pas de le vider en hiver !

    Nocturnes et fuyant la lumière, le perce oreille est un opportuniste. Il mange les algues vertes des troncs, les jeunes plantules, les pétales et les étamines des fleurs ou des fruits en formation pour son côté végétarien. Pour son côté carnivore, il s’attaque aux pucerons, aux larves d’insectes, aux mouches, aux thrips, aux acariens, aux araignées…

    Donc si vous le croisez, n’ayez craintes pour vos oreilles, et offrez-lui un gite 5 étoiles.

    Un abri pour les perce-oreilles

    Un perce oreille en promenade sur de la Bourrache.


    Tags Tags : , , , , , , , , ,