• A cueillir et à laisser en Automne

    Cueillez votre dernier bouquet de Bruyère commune. Son nom savant est Callune. Autrefois, on ne la trouvait qu'en forêt, mais elle peuple maintenant les landes qui ont remplacé tant de forêts déboisées.


    C'est le moment de récolter les fruits sauvages des arbrisseaux et des arbustes, Sureau, Églantier... sans oublier les savoureuses mûres des Ronces, pour vos confitures et les provisions pour les oiseaux sédentaires.


    Après les premiers gelées, vous pourrez manger les cenelles de l’Aubépine en marmelade par exemple, mais aussi les baies de genévrier commun. Excellent dans la choucroute.


    De couleur brun-roux, les nèfles sont âpres et dures avant les gelées, agréables ensuite une fois blettes, malgré tant de noyaux ! Les oiseaux les apprécient. Au printemps, les oiseaux ont trouvé un bon abri dans ce bel arbuste qui peut atteindre 4m et qui porte, au mois de mai de jolies fleurs blanches ou rosées et toues solidaires, ce qui est rare parmi les arbres.


    Nous trouvons parfois dans les clairières de la Troène vulgaire. Ses baies, noires et arrondies ne sont pas comestibles pour l'homme...mais le bouvreuil simple s'en accommoder.

     

    A cueillir et à laisser en Automne

    L'Eglantier offre une excellente confiture

    La confiture de "Gratte cul"